Evaluer la performance des espaces de travail : un défi pour les entreprises

29 mai 2017

Lors de la conférence de clôture de la 7ème édition de Workspace Expo, salon du  mobilier et de l’aménagement des espaces de travail, l’ARSEG réseau professionnel consacré aux  managers de l’Environnement de Travail a présenté quelques-unes des questions majeures qui se posent en matière d’évaluation de la performance des espaces de travail.

Avec les témoignages de Marion Toison Flichy directrice Workspace stratégie, Idéation Haworth et Xavier Baron, intervenant chercheur en gestion des ressources humaines, management et organisation des espaces de travail, l’ARSEG a mis en lumière les pistes explorées par es entreprises.

Les M² : des lieux où se crée la valeur ajoutée d’aujourd’hui et où s’invente celle de demain

 

Lieux de production, d’innovation… et donc de création de valeur, les M² représentent pour l’entreprise des coûts (location, taxes, charges d’exploitation) qui s’estiment à pas moins de 60% des montants consacrés à l’environnement de travail.

Parallèlement, les mesures montrent qu’un poste de travail attitré n’est occupé, en moyenne, que 50 % du temps.

Un constat qui conduit les entreprises à s’interroger sur l’évaluation de la performance des espaces de travail.  Une interrogation à mi-chemin entre la nécessité de maximiser les taux d’occupation et celle de rendre l’espace de travail plus efficient. La modularité des espaces de travail est très logiquement l’une des pistes explorées.
Chez Vallourec, le restaurant « La tête dans les nuages » se transforme selon les besoins en auditorium ou en salle de réunion. Un cran plus loin, aux Pays-Bas, certaines sociétés installent un système qui permet de faire remonter les bureaux vers le plafond pour que le lieu de travail se transforme en studio de yoga. Performance de l’entreprise et bien-être des collaborateurs
La question explique Xavier Baron est « En quoi avec l’espace et les services, j’ai modifié l’état des bénéficiaires ? En quoi les meubles, les murs… participent à un travail de qualité ? » Au cœur de cette question, le lien entre performance de l’entreprise et bien-être des collaborateurs.

Une analyse de « Quartier libre » cabinet de conseil en stratégie réalisée pour une grande entreprise a par exemple mis en évidence que la réduction de 10 minutes de temps de transport domicile-travail équivalait à un gain annuel de 1400 € par collaborateur.
Les conclusions de l’enquête menée par Marion Toison Flichy auprès de 26000 collaborateurs de la société Goodwill sur leur perception de leurs espaces de travail ont de leur côté permis de souligner l’importance de facteurs tels que la lumière naturelle ou l’esthétique des espaces.  » Le défi est d’arriver à concevoir l’espace physique dans un sens qui supporte de manière naturelle les interactions entre les gens tout en favorisant les performances de l’entreprise « conclu Marion Toison-Flichy.

Une démarche de design thinking, qui vise à transformer la conception des espaces de travail en une démarche collective…

Extrait d’un article paru dans la revue Décisions Achat du 2 mai 2017.

 


Pour toute information supplémentaire, connectez-vous sur :  CBRE Design & Project

Mot-clés : , , , ,

Toute l'information régionale relative à l'immobilier d'entreprise

Analyse du marché immobilier et urbanisme dans le Nord-Pas-de-Calais - Conseils immobiliers juridiques et fiscaux - Veille sur l'aménagement d’espace et bien-être au travail...