Coliving : tendance éphémère ou concept durable ?

07 janvier 2019

Après le coworking, le coliving est le phénomène qui interroge le monde l’immobilier. Les nombreuses conférences du SIMI 2018 dédiées à ce sujet en témoignent. De quoi parle-t-on exactement ? CBRE décrypte pour vous ce nouveau modèle.

Bien-être

Sous l’impulsion des start-up et des Millennials, le coworking est en plein essor depuis les années 2010. Il a largement dépassé la seule cible des jeunes pousses et des indépendants. Le bureau n’est plus seulement un lieu utilitaire, il devient un espace désirable, désenclavé et flexible, valorisant la notion d’expérience et de lien. C’est aujourd’hui l’offre résidentielle qui est fragmentée avec l’arrivée, timide mais remarquée, du coliving qui pourrait révolutionner la chaîne de valeurs des actifs.

Le coliving peut être apparenté aux espaces de coworking, à l’hôtellerie ou encore aux systèmes de colocation car il reprend différents codes. C’est un lieu communautaire qui mixe partie privatives et espaces à partager. Les services associés varient selon les offres et le tout est compris dans un loyer, avec une durée d’engagement plus flexible et souvent plus courte.

Coliving : pour qui ?

Le coliving est particulièrement apprécié des personnes « en transition ». Il peut s’agir de nouveaux arrivés, de célibataires géographiques, d’expatriés de retour en France ou encore de personnes en transition résidentielle pour cause de travaux… Il permet dans tous les cas un ancrage social et un confort rapidement gagné, le tout en conservant liberté, flexibilité et indépendance. Cette forme de « colocation moderne » réduit les espaces privatifs au profit d’espaces communs plus agréables.
Si les particuliers représentent actuellement la majorité des locataires, les entreprises pourraient être la cible de demain et permettre ainsi une hausse du taux d’occupation des résidences.

Coliving : pour quoi ?

Wifi, ménage, laverie, événements, internet, petit-déjeuner… Les services varient, des classiques aux plus atypiques. Certains espaces cherchent déjà à se démarquer à l’image de La Casa des Chefs à Neuilly-Plaisance/Rosny qui propose des cours de cuisine et même la possibilité à tous les résidents de préparer gratuitement leur CAP Cuisine ou Pâtisserie (d’une valeur de 1175 euros). Sur ce même credo, La Casa Wellness à Colombes est un espace de coliving spécialisé dans le bien-être. Au menu sauna, spa et un accès illimité à plus de 500 salles de sport en Île-de-France.

Coliving : où et à quels prix ?

Rempart à la solitude des citadins, l’esprit communautaire du coliving prend son sens dans une société moderne où l’individualisme fait toujours plus échos. Ce modèle semble aussi particulièrement adapté aux grandes villes en raison de la hauteur des prix actuellement proposés. L’offre y est alors plus alignée aux prix du marché. En moyenne il faut compter minimum 700 euros par mois en région et 850 à Paris pour se loger en coliving. Pour autant on en trouve également en Province à l’image de Lime au Pays Basque ou de The Babel Community à Marseille. Beaucoup de projets sont aussi situés aux abords de Paris comme Flatmates à Maison Alfort et Porte de Saint-Ouen. Ivry-sur-Seine devrait bientôt accueillir un immeuble de co-living avec l’extension logements annoncée de la Station F, plus grand incubateur d’Europe.

Le coliving, encore un segment de niche en France, est à des stades de maturité différents selon les pays. Si on peut plaider des freins culturels, ce modèle, encore en mutation, attire en tout cas l’attention de certains promoteurs et semble donc voué à se développer dans nos grandes villes.

Mot-clés : , , , , ,

Toute l'information régionale relative à l'immobilier d'entreprise

Analyse du marché immobilier et urbanisme dans le Nord-Pas-de-Calais - Conseils immobiliers juridiques et fiscaux - Veille sur l'aménagement d’espace et bien-être au travail...